Prévention des violences sexistes et conjugales auprès des jeunes

prévention des violences sexistes auprès des jeunes

Chaque année l’association FilActions fait de la prévention aux violences sexistes et conjugales auprès de 2 500 jeunes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

D’après les différentes enquêtes menées en France, les jeunes sont la part de la population la plus en danger face aux violences au sein du couple.
Pourtant, iels disposent de peu d’espace pour en parler. Peu de structures spécialisées dans la violence conjugale chez les jeunes existent pour les accompagner. 

De plus, les normes sociales de genre sont intégrées très tôt par les enfants. Il est nécessaire de travailler sur les stéréotypes sexués dès leur plus jeune âge.

sensibilisation des jeunes aux violences envers les femmes
«Est-ce que les filles sont aussi fortes que les garçons en foot ?» | © dessin de Inès Defache | filactions.org

Notre public est constitué d’ adolescent·es et de jeunes adultes (de 12 à 25 ans) :

  • en milieu scolaire (collèges, lycées) ;
  • en structures socio-culturelles (centres sociaux, Maisons des Jeunes et de la Culture…) ;
  • à l’université.

Nous disposons de :

  • L’agrément Éducation nationale ;
  • L’agrément jeunesse et éducation populaire.

L’adolescence est une période clef où les identités se forgent.
Il est d’autant plus important de leur proposer un espace de dialogue autour de ces thématiques à un âge où les normes de genre sont fortes, afin qu’elles ne deviennent pas rigides.

Les objectifs de l’information du jeune public sur la violence conjugale

  • Travailler sur le respect dans les relations amoureuses et entre les sexes pour contribuer à faire naître un climat plus serein : déconstruire les stéréotypes de genre, comprendre les incidences du sexisme quotidien, promouvoir l’égalité et la compréhension de l’autre.
  • Permettre aux jeunes d’identifier les situations de violence dans le couple qu’ils et elles peuvent rencontrer.
  • Informer sur les lieux ressources et les possibilités de soutien qu’ils et elles peuvent solliciter en cas de situation de violence conjugale.

Le déroulement des interventions de sensibilisation aux violences sexistes auprès des 12-25 ans

prévention des violences faites aux femmes auprès des jeunes
© dessin de Inès Defache | filactions.org

Toutes nos interventions auprès des jeunes sont axées principalement sur la création d’un espace de dialogue libre, confidentiel et sécurisé.

Pour qu’une action de prévention soit efficace, il est primordial qu’elle ne se fasse pas de manière isolée et indépendante.

C’est pourquoi Filactions inscrit ses opérations de sensibilisation dans un projet global mené par l’établissement (CESC, projet sur le respect, les relations filles-garçons…) ou la structure concernée.

L’association construit l’évènement en partenariat avec les représentant.e.s de ces structures (professeur.e.s, CPE, pôle médico-social, animateurs.trices…).

👉 Les actions de prévention auprès des jeunes de déroulent en plusieurs étapes :

  • La phase de préparation de l’intervention 

Cette étape est indispensable et obligatoire. Réunissant  les animatrices de Filactions et les différent.es acteurs et actrices de l’établissement (pôle médico-social et enseignant·es), une première réunion permet de poser les attentes et de discuter ensemble de points particuliers liés aux jeunes rencontré.es.

Ensuite, plusieurs propositions sont faites pour préparer les jeunes en amont : au minimum, une préparation  par un questionnaire « vrai/faux », sinon un travail avec les professeur.es ou animateur.trices autour des notions de droits des femmes, d’égalité, de respect, de non-violence…
Pour cela, Filactions a construit un Guide de préparation afin de proposer des pistes et outils de réflexion à ceux et celles qui ne sauraient pas comment aborder ces problématiques avec les jeunes.

Dans la mesure du possible nous demandons à ce que notre action s’inscrive dans une politique globale de l’établissement. Nous avons bien conscience que sinon notre action aura moins d’effet à long terme.

De plus, nous nous assurons que les élèves aient bénéficié avant notre venue d’actions d’éducation à la santé et à la sexualité, pour ne pas aborder la question des relations amoureuses seulement par l’axe « violences ».

  • L’intervention

La présence de l’enseignant.e ou animateur.trice est nécessaire pour des questions de responsabilité et d’investissement vis-à-vis de leur classe. Ces conditions nous permettent dans le même temps de sensibiliser l’ensemble des acteur.trice.s du projet.
La présence du personnel de l’équipe médico-sociale est facultative mais bienvenue.

  • Le bilan

Une fois les interventions terminées, nous organisons une réunion bilan avec l’ensemble des acteur.trices du projet. Cette réunion permet de transmettre l’évaluation faite à partir des fiches d’évaluation remplies par les élèves et de recueillir les impressions de nos partenaires.

sensibiliser les adolescents au sexisme
© Dessin de Inès Defache, illustratrice militante filactive | filactions.org

Les thématiques de nos interventions auprès des jeunes

Voici, à titre d’exemple, les différentes thématiques d’intervention que nous proposons :

Déconstruire les stéréotypes filles-garçons

sensibilisation des jeunes à la violence

Nous utilisons une grande diversité de supports pour aborder les questions de sexisme et de stéréotypes de genre à travers une pluralité de sujets de la vie quotidienne : le travail, le corps, l’espace public, le langage, les couleurs, les tenues vestimentaires, les sexualités, le sport…

Nous pouvons également travailler autour de portraits de femmes inspirants, comme c’est le cas lors des balades urbaines «Où sont les Femmes ?» qui permettent de questionner l’invisibilité des femmes dans l’espace public mais aussi d’ouvrir les possibles en montrant les réalisations.

Supports : jeu de plateau « Parlons d’Egalité », saynètes de théâtre forum, images de médias et de publicité, clips de musique, vidéos de réseaux sociaux, créations artistiques d’affiches ou de badges…

Prévenir les violences dans les relations amoureuses

information violence conjugale pour les jeunes

L’idée de ce module est de questionner les violences dans les relations amoureuses chez les jeunes et notamment les violences verbales et psychologiques qui ne sont pas souvent identifiées comme des violences (insultes sexistes, harcèlement, contrôle des fréquentations et de l’apparence),

Supports : le Violentomètre, vidéo « Adriana mon Amour », vidéo « Sunshine Don’t confuse love and abuse », débat en mouvement, jeu de carte, saynètes écrites, saynètes de théâtre forum…

Questionner les relations filles-garçons et garçons-garçons sous l'angle des masculinités

prévention des violences envers les femmes

Pour les classes ou groupes uniquement composés de garçons, nous avons développé un module sur la question des masculinités. L’idée est de permettre aux garçons de réfléchir à la construction de leur masculinité afin de s’émanciper des normes de masculinités dominantes et violentes pour ouvrir les possibles sur des masculinités positives et non-violentes. Nous les amenons à questionner à la fois leurs relations avec d’autres garçons et les hiérarchies qui peuvent se créer, et leurs relations avec les filles.

Support : jeu de carte/saynètes, vidéo « Laisse toi faire », saynètes de théâtre forum, images de médias et de publicité, clips de musique…

Réfléchir à la notion de consentement

Même si le consentement est abordé en fil rouge dans chacune de nos interventions, nous pouvons proposer des séances dédiées au travail sur le consentement de manière globale, dans l’idée de déconstruire toutes les idées ancrées par notre « culture du viol » pour construire ensemble une réelle culture du consentement.

Support : jeu de carte/saynètes, vidéo de la tasse de thé, extraits de Sexe sans consentement…

Questionner la place des femmes dans le Matrimoine

prévention des violences sexistes

Filactions travaille autour de la question de l’héritage culturel des femmes dans l’idée de redonner de la visibilité aux femmes invisibilisées.

Nous cherchons à questionner l’Histoire, la façon dont elle est construite, l’évolution des droits des femmes et la place des femmes aujourd’hui dans la culture et dans l’espace public.

Support : jeu des dates, Balades Urbaines « où sont les femmes », création d’affiches ou de badges…

Émergence des situations de violences

Des jeunes (et adultes) viennent régulièrement se confier à nous à la suite de nos interventions, notamment grâce au climat de confiance instauré par les intervenantes, mais aussi parce que la discussion collective permet de faire prendre conscience aux jeunes ce que sont les violences (notamment toutes les violences psychologiques et verbales, moins facilement identifiables que les violences physiques).

Nous leur proposons alors une première écoute bienveillante, qui leur permet de poser des mots sur ce qu’ils/elles vivent, en écho avec ce qu’ils/elles ont identifié pendant l’intervention.

Puis nous faisons le relais avec les équipes médicosociales de l’établissement pour permettre la prise en charge de l’élève, ainsi qu’avec les associations spécialisées extérieures pour permettre une prise en charge complémentaire en fonction de la situation de l’élève et de ses envies.

Documentation mise à disposition des jeunes

documentation violences sexistes pour les jeunes

Nous avons systématiquement de la documentation d’associations partenaires que nous mettons à disposition des jeunes lors des interventions. Par exemple :

  • le Violentomètre pour leur permettre de se questionner sur les violences dans les relations amoureuses,
  • les brochures de VIFFIL, pour l’accompagnement des filles et femmes victimes de violences,
  • du Planning familial pour les questions de sexualité et contraception,
  • ou encore de SOS homophobie sur les problématiques d’homophobie et de transphobie.
documentation violences conjugales pour les jeunes

Nous mettons également à disposition la plaquette créée par Filactions «Osons en parler » :
à double entrée violences conjugales/violences intrafamilales, elle propose des questions à choix multiples pour permettre aux jeunes de s’interroger sur leur situation, en écho à ce qui est abordé pendant nos interventions.

Les modalités pratiques des séances de prévention des violences sexistes

Nos modalités d’intervention sont flexibles et se construisent en partenariat avec les structures qui nous sollicitent.

👉 Durée : une ou plusieurs séances de 2h.
👉 Lieu : dans les établissements demandeurs.

👉 Modalités d’intervention :

  • Groupe d’une quinzaine de jeunes max.
  • Nous travaillons en mixité filles-garçons mais des interventions peuvent être construites en non-mixité ponctuellement si le contexte le nécessite.

👉 Tarifs :

Nous contacter pour l’établissement d’un devis.

👉 Co-animatrices :

  • Coline Seveau, chargée de prévention Filactions, diplômée du master EGALES de Lyon 2.
  • Sasha Monneron, chargée de prévention Filactions, diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon.

👉 Informations :

Merci de contacter Filactions au 04 78 30 63 50 ou de compléter le formulaire ci-dessous.

Formulaire de demande d’information