points
Publié le 15 octobre 2018

Création d’un groupe de femmes percussionnistes de rue. Rejoignez-nous!

Vous en avez ras-le-bol du sexisme et des violences faites aux femmes?
Vous ne savez pas quoi faire de vos casseroles et pots de peinture vides?
Vous voulez venir faire du bruit dans l’espace publique, ensemble et en musique?

Rejoignez le groupe de percussion « les Femmes Battantes »!

 

Ce sera la première réunion d’information pour créer un nouveau groupe de femmes percussionnistes de rue à Lyon. Que vous soyez motivées pour venir jouer régulièrement, ou si le projet vous intéresse et que vous souhaitez juste vous renseigner/donner un coup de pouce de temps en temps, n’hésitez pas à venir. C’est un projet participatif et collaboratif, on accueille les idées de chacune, et à chacune son rythme 🙂

On vous attends, il suffit de nous faire un petit mail à filactions@gmail.com pour nous dire que vous serez là à la réunion.

Rendez-vous le mardi 13 novembre à 18h dans les locaux de Filactions, au 6 rue des fantasques.

 

Plus en détails :

Objectif « Happening des femmes en blanc » 2019 !
Pour contrebalancer les inégalités dans le monde de la musique, et pour permettre aux femmes de se réapproprier leur histoire et leurs droits, nous souhaitons créer un groupe de percussion de rue « par et pour les femmes ».
Pendant un an, un groupe de femmes répètera avec l’objectif de descendre dans la rue pour le prochain « Happening des Femmes en Blanc » en 2019. Les répétitions musicales iront de pair avec des ateliers de sensibilisation aux violences sexistes et conjugales afin que le groupe soit doublement formé : musicalement et féministement.
L’univers musical et artistique (chorégraphie, chant, visuels…) sera à co-construire selon les envies de la formatrice et des participantes. L’idée est de créer des moments de partage et de sororité dans la bienveillance, et de libérer la parole au sein même du collectif, sur les questions musicales et/ou sur les questions de sexisme. L’objectif final : être visibles et de faire du bruit, ensemble, pour briser le silence contre les violences faites aux femmes.
A terme, nous souhaitons que le groupe puisse continuer de manière autonome après le 25 novembre 2019, pour continuer à échanger, à se former et surtout pour continuer à occuper l’espace public lors des autres grandes dates pour les droits des femmes : 8 mars, 17 mai, et autres manifestations politiques

points