2009

points

 

Festival « Brisez le silence » 2009

5ème édition

affiche (1)

 

LE FESTIVAL Brisez le silence, fêtait cette année sa cinquième édition. En 2005 en effet, nous lancions la première édition de cet évènement en organisant un concert au Ninkasi kao avec paris Combo et Khaban’. Quatre éditions plus tard, le festival Brisez le silence a proposé dix jours de manifestations, mobilisant plus de quarante bénévoles, une centaine d’artistes, une quarantaine de partenaires institutionnels, privés, artistiques, associatifs. Près de 1500 personnes se sont rendues sur les différents spectacles et près de 5000 autres ont été touchés à travers la déambulation (5000 documents de sensibilisation ont été diffusés à cette occasion).

Cette réussite, nous conforte dans l’idée que la prévention et la sensibilisation sont indispensables pour une évolution des mentalités à long terme et que le parti que nous avons pris en décidant d’axer nos actions publiques autour d’évènements culturels et ludiques est pertinent.

Nous nous étions cette année encore fixés trois objectifs principaux :

  • Impulser une vraie prise de conscience collective en rendant le phénomène des violences conjugales visible.
  • créer des relais pour les femmes victimes de violences et faire évoluer les mentalités en mobilisant le plus grand nombre
  • Impliquer les jeunes dans la lutte contre les violences.

Programmation 2009: encore plus de diversité pour une meilleure sensibilisation et toujours plus de visibilité

17 001

 

 

• Mardi 17 novembre : Inauguration et création de danse – 20h30 MJC Monplaisir

Cette année nous avons le grand honneur de recevoir en inauguration une création de danse contemporaine réalisée par Anita Mauro spécifiquement pour le festival Brisez le Silence et sur la thématique des violences conjugales.

 17 015

• Mercredi 18 novembre : Après midi théâtre Forum avec la Cie L’Improdrôme sur le thème des relations filles-garçons

Créée en 2003, la Compagnie L’IMPRODROME est spécialisée en Improvisation Théâtrale. La souplesse de cette discipline permet à la Cie L’IMPRODROME de proposer son savoir-faire dans des cadres très variés : programmations culturelles, scolaires, prévention, insertion, animation…  Une séance de théâtre forum est basée sur l’improvisation et s’organise et se déroule de la manière suivant : deux comédiens proposent une scène de la vie quotidienne pendant quelques minutes. Puis la situation se bloque pour une raison en lien avec la problématique abordée (à savoir ici les relations filles-garçons). Un des comédiens devient alors maître du jeu et invite les spectateurs à faire des propositions puis à les jouer avec le comédien encore en place.

• Jeudi 19 novembre : Madina N’Diaye, Les Doigts de l’Homme, + première partie – 20h Marché Gare

Madina N’Diaye : Passionnée et militante, exigeante et généreuse, Madina N’Diaye a le courage de tenir ensemble la tradition et sa dignité de femme indépendante, son ambition d’artiste atypique et l’hommage qu’elle rend à sa culture. Sa musique, qui ne repose que sur des instruments traditionnels, mélange musique mandingue, folklore, jazz, pop…

19 025

Les doigts de l’Homme : Présenté comme un groupe de jazz manouche, le trio qui s’est maintenant transformé en quartet, utilise ce style comme une influence parmi tant d’autres pour en faire quelque chose d’unique et qui lui est propre. Le groupe propose un voyage inédit au coeur de tout ce qui l’a nourri, restant fidèle a la dynamique manouche qui l’a fait naître (…).

19 037

•Vendredi 20 novembre :

Colloque violences conjugales : « quelles conséquences et quelles prises en charge pour les enfants témoins ? »

Dans les salons de l’Hôtel de Ville de Lyon, en présence de Thérèse Rabatel, Intervenants : Karen Sadlier, docteur en psychologie clinique, Franck Voindrot, infirmier de secteur psychiatrique, Chantal Damgé, coordinatrice de la cellule des informations préoccupantes du Rhône, Marie-France Vuillermet, avocate.

– Théâtre : Les Amazones – Compagnie Théâtre dire d’étoile. Ecriture-conte-jeu : Françoise Barre- 20h30 MJC Monplaisir

L’histoire pourrait se réduire à ceci : tout en armes, deux peuples s’affrontent, deux peuples miroirs, chacun ayant fait de sa virilité ou de sa féminité un art total et exclusif, réduisant son besoin de l’autre à la fécondation. Ces deux peuples se jaugent, se séduisent, s’affrontent. Ce qui est passionnant et fascinant dans cette histoire, c’est qu’elle nous interroge sur un thème d’une incroyable modernité : comment et pourquoi le patriarcat s’est imposé dans nos sociétés ? La peur de la différence, de la femme, la peur de l’autre…

• Samedi 21 novembre : Déambulation- 14h-16h00 Place Carnot- Place des Terreaux

Cette filactions a décidé d’aller à la rencontre du public au travers d’une déambulation qui sillonnera la Presqu’Ile de Lyon en partant de la place Carnot jusqu’aux terreaux. Cette déambulation sera à l’image du festival festive et mobilisatrice. Dans son corps, différentes disciplines artistiques : théâtre, danse, art de rue, batucada, musique avec le groupe Entre Deux Deltas. Notre parcours sera ponctué de haltes pendant lesquels nous nous efforcerons de sensibiliser les passants aux violences conjugales en leur offrant les informations essentiels.

21 002 site 21 005 site 21 011 site 21 022 site 21 026 site 21 030 site 21 036 site 21 037 site 21 038 site

• Lundi 23 novembre :

– Projection débat: La journée de la Jupe de Jean-Paul Lilienfeld Cinéma les Alizés- Bron

– Rencontre littéraire autour du livre la Gifle de Sabrina R, au café de la Cloche.

 

• Mardi 24 novembre : Village associatif – 9h00 – 17h30 Salle Irène Joliot Curie- Vénissieux

Filactions propose un espace ouvert à tous et gratuit : au programme des animations, des expositions, du théâtre de rue, des lectures, de la  photographie, des arts plastiques, des forums sur le thème des violences, de l’égalité et du respect pour informer et sensibiliser le plus grand nombre. Il y aura également un Espace d’information et de ressources, avec ateliers, discussions, conseils et forum associatif animé par des associations comme FIL, le Planning familial, Conciliabules, FCI, CIF, FRISSE, Femmes Solidaires, l’UFCS lieux d’écoutes pour adolescent.

•Mercredi 25 Novembre : Concert : Camille Bazbaz, Les joyeux Urbains, Buridane – 20h : Ninkasi Kao – Lyon

Camille Bazbaz : Nominé au Prix Constantin 2005 et aux Victoires de la Musique 2006, BAZBAZ ne s’arrête plus. Sur le bout de la langue » (disque d’Or), sorti en septembre 2004, révélait au grand public la voix mélodieusement éraillée et les rythmes lascifs et envoûtants de Bazbaz. Un subtil mélange de reggae et de chanson française que l’on retrouve sur son nouvel album, enregistré entre autres, avec Sly&Robbie, la paire rythmique de référence jamaïcaine.

Les Joyeux Urbains : Après trois ans de succès à travers toute la France, la Suisse, la Libye, le Québec et leurs triomphes parisiens à La Cigale, au Trianon et à l’Olympia, les JOYEUX URBAINS reviennent avec un tout nouveau spectacle. Un son plus pop mais toujours le même esprit qui les caractérise depuis plus de treize ans. Ils sont toujours beaux, drôles et intelligents, à la fois dignes héritiers d’un demi-siècle de chanson française pas chiante et créateur d’un genre nouveau : le joyeux urbanisme !

Buridane : Depuis 2008, elle avance guitare au poing, de scène en scène, de ville en ville. Elle nous parle d’elle. Se met à nue avec pudeur. Avec ce goût pour l’essentiel qui lui vient de son passé de danseuse. Certitudes, doutes, violence, douceur, nous sommes pris dans sa tempête. Les chansons de Buridane passent de son ventre au notre.

19 004

• Jeudi 26 Novembre : Soirée Slam : Yamlayam et restitution des appels à projets.- 20h30 Maison des passages- Lyon

Elle fonde avec dix autres slameuses parisiennes le collectif Slam ô Féminin, à l’occasion de la journée de la Femme du 8 mars 2003. Depuis 2005, elle poursuit seule sa quête de mots et de musique aux travers de nombreux Festivals en France, de premières parties d’artistes reconnus (Abd Al Malik, Ridan), d’ateliers d’écritures slam hebdomadaires ou de scènes parisiennes. Yamlayam, qui aura mené des ateliers de création avec des jeunes, animera une scène ouverte où chacun d’entre eux pourra présenter son travail, avant de nous proposer son propos artistique.